En vedette
Facebook
 
Recherche
 
 
La visibilité et l'éblouissement
 
LA VISIBILITÉ

L'œil humain est capable de bien voir dans des conditions d'éclairement très variées. Par exemple, il est possible de bien voir à la lumière d'un brillant soleil d'été tout comme à la douce lumière de la pleine lune. Cette adaptation ne se fait toutefois pas instantanément.

LA VISIBILITÉ
 
Vue en coupe de l'œil humain.
 
Dans le processus de la vision, la lumière provenant des objets pénètre dans l'œil par la pupille. Elle traverse ensuite le cristallin qui la fait converger sur la rétine où se forme l'image. La contraction et la dilatation de la pupille permettent de contrôler le flux lumineux qui pénètre dans l'œil. Dans l'obscurité, la pupille est dilatée au maximum (~ 7 mm) alors que sous une lumière brillante, elle se contracte au maximum (< 1 mm), ne laissant ainsi entrer qu'une faible proportion de la lumière. Même s'il ne faut qu'une seconde à la pupille pour réagir à une variation de l'intensité lumineuse, il faut ensuite plusieurs minutes pour que l'œil s'adapte. L'adaptation est encore plus lente chez les personnes âgées. Lorsque les changements sont rapides et fréquents, l'œil n'arrive pas s'adapter. La perception visuelle est donc optimale lorsque l'éclairage est uniforme.

Sur la rétine où se forme l'image, la lumière interagit avec les cônes et les bâtonnets qui génèrent des impulsions nerveuses. Les cônes réagissent aux couleurs tandis que les bâtonnets détectent l'intensité. Comme les cônes ont une performance réduite sous de faibles éclairements, ce sont les bâtonnets qui assurent la vision de nuit, mais seulement en noir et blanc : « la nuit tous les chats sont gris ».

 
 
La pleine lune permet d'illustrer les caractéristiques d'un système d'éclairage idéal. L'éclairement fourni est faible mais uniforme, ce qui permet de voir loin tout en ayant une bonne profondeur de champ. La plupart des luminaires artificiels sont incapables d'assurer ces qualités essentielles.


L'ÉBLOUISSEMENT
L'éblouissement est l'une des conséquences fâcheuses d'un éclairage intense, non uniforme ou mal dirigé. Il se produit lorsque les yeux sont soumis à un éclat lumineux qui force la fermeture de la pupille et crée un contraste important entre les zones les plus lumineuses et celles qui le sont moins. L'éblouissement limite donc considérablement la capacité à distinguer les obstacles rencontrés, ce qui pourrait accroître les risques d'accidents. Les sources d'éblouissement sont les suivantes :


1. Les ampoules de puissance trop élevée

Quelles que soient les précautions prises pour en atténuer l'impact, les ampoules de forte puissance sont toujours une source d'éblouissement dès qu'une partie du faisceau direct ou réfléchi pénètre dans l'œil.
 
 
 
Les deux photos ci-dessus illustrent la différence importante entre un bon éclairage et un éclairage éblouissant. Sur la photo de gauche prise dans un petit village, un commerce est éclairé par des ampoules de grande puissance émettant de la lumière dans toutes les directions. Les passants et les automobilistes sont éblouis par cette lumière chaotique. La photo de droite montre comment la situation a été corrigée par l'emploi de nouveaux luminaires qui dirigent mieux la lumière et de nouvelles ampoules de moindre puissance.
Source : Guillaume Poulin
 
2. Une mauvaise uniformité de l'éclairement

L'intensité de la lumière réfléchie par les surfaces exposées à un fort niveau d'éclairement est très élevée et produit de l'éblouissement par contraste avec les zones sombres avoisinantes.
 
Sur les photos ci-dessus, une route de campagne est éclairée à un niveau moyen de 20 lux, valeur trois fois supérieure à ce qui est recommandé pour ce genre d'application. Les sections qui ne sont pas éclairées semblent alors très noires par contraste avec la route et il devient difficile de percevoir les obstacles qui s'y trouvent. C'est avec peine que l'on distingue le piéton qui s'avance vers la zone éclairée. Un éclairage plus sobre et plus graduel entre la zone éclairée et la zone sombre améliorerait grandement la visibilité et la sécurité.
Source : Guillaume Poulin
 
3. L'installation inadéquate d'un luminaire

Peu importe le type de luminaire utilisé ou sa puissance lumineuse, la lumière émise à moins de 10° sous la ligne d'horizon pénètre directement dans l'œil et provoque l'éblouissement.
Source : Guillaume Poulin