En vedette
Facebook
 
Recherche
 
 
Concevoir un système d'éclairage efficace
Il existe aujourd'hui un vaste choix de luminaires conçus pour réduire la consommation d'énergie et la pollution lumineuse. Toutefois, pour bénéficier pleinement des avantages des nouvelles technologies, il est impératif de procéder à un changement profond des habitudes. Celui-ci passe par une démarche rationnelle de conception du système d'éclairage qui obéit à un principe d'économie : de lumière, d'énergie et d'argent.


1. Évaluez les besoins réels

L'éclairage nocturne répond au besoin de voir et d'être vu. Avez-vous vraiment besoin d'éclairer? Voilà la première question que vous devez vous poser! Si oui, questionnez-vous sur les besoins réels :

 
Quoi?

Quelles surfaces ou quels objets doivent être éclairés? Un éclairage complet est-il nécessaire ou un simple balisage peut-il satisfaire vos besoins?

 
N'éclairez pas sans raison!
 
Il est inutile d'éclairer le mur arrière d'un bâtiment lorsqu'il n'y a aucune fréquentation nocturne.


L'éclairage complet et uniforme des surfaces n'est pas toujours nécessaire. Dans certains cas, il est possible de baliser l'environnement nocturne de manière à créer des repères visuels qui orientent les promeneurs.
 
Combien?

L’éclairement requis dépend principalement de l’ambiance lumineuse environnante. Il ne faut pas oublier que l’adaptation de l’œil aux variations de l’éclairement ne se fait pas instantanément et qu’un éclairage trop intense dans une ambiance lumineuse sobre réduit la visibilité. Ainsi, un luminaire situé dans un environnement faiblement éclairé a un impact beaucoup plus important qu’un luminaire situé dans un environnement fortement éclairé.

 
Quand?

L'éclairement est-il nécessaire en tout temps? Il ne faut pas oublier que l’éclairage artificiel ne contribue souvent qu’à créer un sentiment de sécurité, et non pas à accroître effectivement la sécurité. Ceci a d’ailleurs été démontré en France, où l’extinction des luminaires routiers a contribué à réduire le nombre d’accidents de la route.

En précisant les heures où l’éclairage sera nécessaire, il sera possible de prévoir l’installation de dispositifs de contrôle qui éteindront automatiquement les luminaires le moment venu.

 
2. Concentrez la lumière sur les surfaces à éclairer

Rappelez-vous que seules certaines surfaces ont besoin d’être éclairées. Concentrez la lumière sur ces surfaces et évitez d’éclairer au-delà. L’application de ce principe simple a de multiples conséquences positives. Il permet :

  1. d’économiser de l’énergie ;
  2. de réduire la pollution lumineuse ;
  3. de réduire la lumière intrusive ;
  4. d’offrir une plus grande sécurité.

Un grand nombre de luminaires offrent un excellent contrôle du flux lumineux. La dispersion de la lumière, que ce soit vers le ciel ou hors des surfaces concernées, est un gaspillage d’énergie. Si on comparait les luminaires à des robinets, et les fuites de lumière à des fuites d’eau, jamais on ne tolérerait un pareil gaspillage!

 
N'éclairez pas tous azimuts!
 
Source: Lumec


Un luminaire qui émet un faisceau bien concentré offre une meilleure visibilité qu'un luminaire qui envoie de la lumière dans toutes les directions. Dans certains cas, les effets d'éblouissement peuvent compromettre la sécurité.
 
Source: Lumec
 
3. Limitez l'éblouissement

L'éblouissement se produit lorsque les yeux sont exposés à un éclat lumineux intense qui provoque la fermeture de la pupille ou lorsqu'il y a un contraste important entre l'éclairage principal et l'éclairage des zones plus sombres. La perception visuelle est optimale lorsque l'éclairage est uniforme et l'éblouissement la diminue considérablement. Évitez l'éblouissement en tenant compte de l'ambiance lumineuse environnante et en dirigeant adéquatement les faisceaux lumineux.

 
N'éclairez pas les yeux!


4. Concevez le système d'éclairage d'après les besoins établis

Lorsque les besoins ont été déterminés et quantifiés, vous en êtes en mesure de concevoir votre système d’éclairage. Lors de la conception :

  • Évaluez comment l’éclairage environnant (luminaires routiers, enseignes, etc.) contribue déjà à celui dont vous avez besoin ;
  • Repérez l’emplacement optimal des luminaires ;
  • Choisissez les luminaires d’après leur rapport photométrique ;
  • Déterminez les puissances minimales requises en tenant compte des superficies, du nombre, du type, de la hauteur et de l’emplacement des luminaires.

Il est possible de valider votre solution par des calculs d’éclairement. Ces calculs sont généralement fournis sur demande par les fabricants, les distributeurs, les ingénieurs et les architectes. N’hésitez pas à vous inspirer de nos cas types !